Etude du fonctionnement hydrique d’une chênaie (Quercus robur L.) dépérissante installée sur un sol hydromorphe : éléments de réponse sur la part relative de la sécheresse dans la genèse du dépérissement observé.

Research output: Contribution to report/book/conference proceedingsIn-proceedings paper

Institutes & Expert groups

Documents & links

Abstract

Afin d’estimer le rôle du stress hydrique dans le dépérissement d’une chênaie pédonculée centenaire, les composantes de l’évapotranspiration réelle (ETR) - interception (In%), transpiration (T) des arbres et évapotranspiration du sous-étage herbacé - ont été mesurées de 1999 à 2001. Le sol hydromorphe induit des contraintes (engorgement, sécheresse) qui évoluent au rythme des fluctuations d’une nappe temporaire. Plusieurs paramètres physiologiques ont été mesurés (indice foliaire, enracinement, accroissement, état sanitaire) de façon à appréhender la santé du peuplement. Sur base des mesures d’ETR, la réserve en eau du sol a été calculée au pas de temps journalier. Aucun stress hydrique n’a été estimé sur la période 1999-2001, mais sur base d’une modélisation rétrospective, ce facteur semble avoir joué un rôle dans les années antérieures ; avec les contraintes édaphiques et les défoliations de chenilles, le stress hydrique pourrait en partie expliquer le dépérissement observé.

Details

Original languageEnglish
Title of host publicationCarbone, foret, bois : impacts du changement climatique, strategies pour la filiere ?
Pages63-90
Publication statusPublished - 1 Dec 2006
EventVIIIeme colloque ARBORA - - Bordeaux, France
Duration: 1 Dec 20052 Dec 2005

Conference

ConferenceVIIIeme colloque ARBORA -
CountryFrance
CityBordeaux
Period2005-12-012005-12-02

Keywords

  • forêt/dépérissement/hydromorphie/sécheresse

ID: 192835