Radiosensibilité de l'embryon lors des premiers stades du développement.

Research output: Contribution to journalArticle

Authors

Institutes & Expert groups

Documents & links

Abstract

Les effets potentiels des radiations ionisantes sur l’enfant à naître sont sans aucun doute parmi les plus préoccupants. En se basant sur les résultats de nombreuses études expérimentales réalisées chez la souris et d’autres animaux de laboratoire, on admet généralement qu’une irradiation durant la période pré-implantatoire (première semaine de gestation chez la plupart des mammifères) peut essentiellement entraîner la mort de l’embryon. Toutefois, quelques études plus récentes ont montré que chez certaines races de souris, l'irradiation durant cette période pouvait également entraîner l’apparition de malformations chez les embryons survivants. Ces résultats contredisent le dogme de la Tératologie selon lequel l’induction de malformations fœtales requerrait une exposition de l’embryon durant la période de l’organogenèse. D’autres études ont aussi montré que la présence de certaines mutations pouvait favoriser l’apparition de malformations en cas d’irradiation peu après l’implantation de l’embryon dans l’utérus, mais les recherches en ce domaine sont encore fort peu nombreuses. Ces différents résultats soulignent la nécessité de réaliser des recherches additionnelles sur les facteurs génétiques capables de modifier la radiosensibilité de l’embryon, particulièrement durant la fenêtre allant du stade du zygote jusqu’aux premiers stades post-implantatoires, une période au cours de laquelle les tests de grossesse sont encore inopérants.

Details

Original languageEnglish
Pages (from-to)19-22
JournalAgression nucléaire et médecine (Newsletter de l'Association Médicale pour la Prévention de la Guerre Nucléaire)
Volume96
Publication statusPublished - Dec 2006

Keywords

  • irradiation, malformations, zygote, période pré-implantatoire

ID: 101950